Partagez | 
 

 Peut-on aller contre son destin ? - Mordred Pendragon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
WE ARE CURSED
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 25/10/2015
Célébrité : Asa Butterfield
Crédits : Bazzart/Tumblr
Une petite photo :
Véritable identité : Mordred Pendragon
Encore des histoires :

MessageSujet: Peut-on aller contre son destin ? - Mordred Pendragon    Lun 26 Oct - 12:45

Lenny Baker




Identity 

NOM | Baker • PRÉNOM(S) | Lenny • SURNOM | (facultatif) Len' • AGE | 12 ans • LIEU DE NAISSANCE Camelot (forêt enchantée) • MONDE | (où tu es actuellement) Storybrooke • OCCUPATION | Collégien • PARTICULARITÉS | Lenny pratique la magie mais il a encore du mal à contrôler ses dons • CONTE | (ton conte de provenance) Légende Arthurienne • VÉRITABLE IDENTITÉ | (qui es-tu réellement) Mordred Pendragon • STATUT MATRIMONIAL | Célibataire • GROUPE | Cursed • AVATAR | Asa Butterfield • CRÉDIT | tumblr.


Behind the screen

Salut salut ! Ici Captain Bae et j'ai très exactement 25 ans. Je vous ai rejoint grâce à l'annuaire de forumactif et je suis ravi(e) de faire partie de l'aventure avec vous ! J'ai pu voir que le code du règlement est Validé et ainsi j'en ai bien pris connaissance. P.S : //.




Explore, dream and discover

Pendant la malédiction à Storybrooke
Discret, il est rare qu'on remarque la présence du petit Lenny qui sait se faire oublier. Pourtant, on ne peut pas dire qu'il se fond dans la masse avec son regard qui scrute l'environnement et son entourage. Les autres sont mal à l'aise en sa présence et cela le chagrine plus qu'il ne l'avoue. Cependant, Lenny ne fait aucun effort de sociabilité. Comme enfermé dans son monde, il ne se mélange pas aux autres, se mettant volontairement à part. A part … Oui, c'est comme ça qu'il se sent. Marginalisé et différent.
Mais lorsqu'on apprend à le connaître et pour les rares à qui il accorde sa confiance, on s’aperçoit que Lenny est un gamin doux et attentionné. Il n'élève jamais la voix et parle avec calme. Et parfois, si vous êtes attentifs, vous pourrez voir un très rapide sourire apparaître sur les lèvres. Présent pendant une fraction de seconde, mais sincère. C'est en effet une de ses qualités : la sincérité. Honnête avec les autres et avec lui même, Lenny ne ment jamais, même pour se sortir de situation indésirables.
Lenny est un enfant mal dans sa peau, pour une raison qui lui échappe. Le fait qu'il soit orphelin y contribue sûrement, mais il sent qu'il n'y a pas que ça. Il lui manque une information capitale. Mais c'est vrai, comme tout le monde, il aurait aimé avoir une famille. Des parents pour l'aimer, que lui même aimerait, des parents qui lui apprennent à évoluer et qui lui apporte un sentiment de sécurité. Parfois, la jalousie le prend quand il voit dans la rue des familles, ou lorsqu'il entend ses camarades de classe râler contre leurs parents qui leur interdisent de faire si, et de faire ça. Lui, il aurait aimé les interdictions, car c'est une marque d'attention. Le petit brun est certes plus libre, mais le sentiment de solitude alors ?

Malgré tout ça, Lenny est un garçon bien curieux, avide de connaissance et de savoir. Son temps libre, il le passe dans la bibliothèque. Même s'il lit de tout, le jeune homme a de grosses préférences pour le fantasy et les contes. Le petit brun est quelqu'un d'intelligent, vif d'esprit. Il aime s'instruire mais se montre frustré quand il ne comprend pas quelque chose. Lenny reste quelqu'un de poli.

Après la malédiction
La malédiction brisée, il comprend enfin ce qui le rend différent. La magie. Il utilise la magie. Parce qu'il est Mordred. Oui c'est son nom. Lorsqu'il vivait à Camelot dans la forêt enchanté, il était déjà utilisateur de la magie, bien qu'il le cachait. Différents des autres, il ne comprenait pas pourquoi il avait ce don et surtout, n'avait personne pour lui donner des réponses.
Maintenant, il sait pourquoi. L'avantage de vivre dans un monde sans magie, c'est qu'il contient des livres de légendes. Leurs vies. Et comme Mordred a lu pas mal de livres dans la bibliothèque, maintenant il fait le rapprochement. Son nom et son lien avec Arthur Pendragon et Morgane. Ses parents. Ses parents …. Il a encore du mal à le réalisé et encore plus à l'accepter. Maintenant il sait d'où vient sa magie mais il ne comprend pas pourquoi il n'est pas resté auprès de ses parents, à Camelot. Enfin si, il le comprend, relation incestueuse, il valait mieux qu'il reste caché. De toute façon, Mordred n'a rien d'un prince. Même s'il comprend, il n'arrive pas à accepter et se sent blesser. Ils l'ont sacrifié, mais lui, il n'a rien demandé à personne.

Mais ce qui lui fait le plus peur, ce sont les récits et le destin qui l'attend. Celui qui doit plonger Arthur dans sa propre perte. Ce jeune magicien qui a embrasé le mal, tuant son propre père. Mordred a peur. Si c'est ça, sa magie, alors il n'est qu'un fléau. Perdu, il ne veut pas de cet avenir, mais peut-on aller contre son destin ? Quel chemin doit-il emprunté ? Au final, Mordred est encore plus perdu qu'il ne l'était, plus renfermé que jamais, prisonnier de ses peurs. Mais une chose est sûre, il doit apprendre à maîtriser sa magie.





Dernière édition par Lenny Baker le Dim 1 Nov - 15:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WE ARE CURSED
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 25/10/2015
Célébrité : Asa Butterfield
Crédits : Bazzart/Tumblr
Une petite photo :
Véritable identité : Mordred Pendragon
Encore des histoires :

MessageSujet: Re: Peut-on aller contre son destin ? - Mordred Pendragon    Lun 26 Oct - 12:46

Once upon a time...





Sometimes we need a little magic

Mordred, l'enfant au grand et sombre destin.
Prince Mordred. Un titre qui lui appartient, ou plutôt qui lui aurait appartenu dans une autre vie. Lorsqu'on naît d'une relation incestueuse, toute notre vie est chamboulée et encore plus quand les deux protagonistes ne sont autres que le roi Arthur et la fée/magicienne Morgane. Mordred le prince illégitime. Si les choses avaient été différentes, il aurait pu être le fils héritier, destiné à prendre la succession de son père et régner sur Camelot. Quelle douce illusion. La vie n'a pas été aussi généreuse pour lui.

Mordred ne connaît pas ses parents biologiques. Retrouvé dans un berceau au bord de la mère alors qu'il n'était qu'un envie, c'est un miracle de voir l'enfant en vie et d'avantage d'être trouvé par un humble fermier du nom d'Aganon. Miracle ou destin. Le fermier remarque avec curiosité la couverture qui entoure l'enfant. Un tissus blanc immaculé, qui n'a pas été sali par le voyage. Détail très étrange. Plus tard, en l'inspectant de plus prêt, il pourra voir le nom Mordred brodé dessus. Mais pour l'instant, parlons de l'enfant. Nourrit au lait de brebis, bien au chaud dans des couvertures, Aganon a prit soin de lui. Tout de suite, les deux ont ressentis comme un lien fort. Pour le fermier, Mordred est l'enfant qu'il n'a jamais pu avoir, une bénédiction qui lui a été accordée.

La vie à la ferme n'était pas aisée, du moins pas toujours. Parfois les récoltes n'étaient pas si bonnes, mais Aganon se privait pour laisser son fils manger à sa faim. En grandissant, Mordred a prit soin d'aider son père, le seul lien qu'il a. Bien qu'il est reconnaissant de tout l'amour et les sacrifices de son père, Mordred ne peut s'empêcher de penser qu'une autre vie l'attend. Il ne peut pas l'expliquer mais l'enfant à l'impression qu'il lui manque quelque chose d'important. Quelque chose qui l'empêche d'être entier et qui le force à vivre avec ce manque. Enfin, il est encore bien trop jeune pour s'attarder à ces questions.

Volontaire et poli, Mordred est un enfant bien élevé mais qui rêve encore de temps de choses. Intelligent, mature et débrouillard, le jeune homme souffre du manque d'instruction. Pourquoi seuls les personnes d'un rang honorable peuvent apprendre à lire. L'enfant ne recherche pas la gloire, ni la fortune (quoi que si cette dernière pouvait aider son père, il ne dirait pas non), seulement d'être capable de mener la vie qu'il souhaite.

C'est pourquoi, du haut de ses 10 ans, Mordred élabore un plan pour s'infiltrer dans le château du roi Arthur. L'enfant ignore ce qui peut lui arriver s'il se fait prendre, mais il se dit que c'est pour la bonne cause. Réclamer l'accès à la bibliothèque du château serait bien plus simple, mais il n'est pas sot (quoi que!) et sait qu'un enfant ne sera pas prit au sérieux, et encore moins un enfant fermier. De toute façon, ce n'est pas nécessaire, il sait se débrouiller par lui même. Le petit brun n'est pas bien bavard mais en revanche, il se présente comme un fin observateur. Sachant se faire discret et oublier sa présence, entrer dans la citadelle de Camelot ne fut pas difficile. Sa petite taille lui permet de se faufiler sans se faire remarquer. Le matin, Mordred a prit soin de prendre un bain après avoir puisé de l'eau dans un puits, pour ne pas paraître trop sale. Il doit se fondre dans la masse et les gens de la cour sont propres. La vie d'un noble a l'air tellement plus satisfaisante que celle d'un fermier. Mordred a tout d'abord songé à dissimuler son visage avec son capuchon, puis il s'est ravisé. Autant rester naturel, le contraire serait suspicieux.

C'est avec quelques difficultés que Mordred réussi à atteindre la bibliothèque du château. Il y retourne, toujours et encore, au point d'apprendre tout seul à lire, s'aidant de quelques livres plutôt simples. Lui même caché entre deux étagères, en déplacement constant dès que quelqu'un entrait. Et bien sur, le petit brun fini par se faire prendre. En sortant de la bibliothèque, il percuta un homme et relève les yeux vers lui.
« Pardon ... » murmure-t-il en reculant d'un pas, saisi par la peur de ce qui pouvait lui arriver.
L'homme baisse les yeux vers lui, un peu surprit.
« Et bien …. C'est la première fois que je te vois ici … Qui es tu donc ? »
« Je …. Le nouvel écuyer du Roi Arthur. » répond trop vite Mordred avant de se mordre les lèvres, remarquant trop tard la couronne qui orne la tête de l'homme. Quel idiot, elle est pourtant visible.
Le roi sourit et pose sa main sur la tête de l'enfant, bienveillant mais un brin moqueur.
« C'est étrange, j'ignorais avoir engagé un nouvel écuyer, et encore moins si jeune »
Mordred, qui avait peur d'avoir des ennuis, part en courant. Par chance, le roi Arthur n'arrive pas à le rattraper, ou plutôt, il ne cherche pas à le faire.

L'enfant est plus chamboulé qu'il ne l'aurait pensé par cette rencontre. Non pas parce qu'Arthur est le roi et qu'il aurait pu avoir des ennuis (par ailleurs, il n'avait pas vraiment l'air faché) mais … Non, Mordred ne sait pas. Une impression étrange et familière. Une envie de le revoir. Allons, Mordred, ne cherche pas les ennuis ! Et pourtant … Et pourtant, c'est plus fort que lui, il ne tient que quelques jours avant de retourner dans le château. Parfois, caché comme il le peut, il voit le roi traverser le couloir. Mordred reste impressionné et même …. Émerveillé. La discrétion n'est pas toujours efficace, il lui arrive de croiser le regard du roi, et le brun se tasse sur lui même avant de prendre la fuite.

C'est cependant une autre rencontre qui donne un second tournant à sa vie. Morgane. La belle dame Morgane. La fée et sorcière Morgane. Cette magnifique femme brune qu'il croise un jour dans les couloirs du château. L'enfant se stoppe et la brune en fait de même. Ils se dévisagent et Mordred lit parfaitement la surprise dans le regard de la femme. Ses propres yeux s'écarquillent, une bouffée de chaleur envahissant son cœur. De son point de vue, elle est la plus magnifique des femmes. Le point de vue des yeux purs d'un enfant innocent. Le petit brun ressent le changement dans son propre corps, l'adrénaline grimper en flèche, le souffle coupé, il est obligé d'entrouvrir les lèvres. Ses yeux bleus deviennent dorés l'espace d'un instant. Mordred détourne les yeux vers le pot de fleur, qui voltigea l'espace d'un instant, percutant le mur. Mordred sursaute brusquement, ses yeux redeviennent couleur azur et le verre se brise en éclats sur le sol. C'est lui qui a fait ça ? … Non … Mais … ? Craintif, ses yeux se relèvent vers Morgane, elle même stupéfaite, avant d'étirer un léger et doux sourire. La panique de Mordred est loin de se calmer et il prend ses jambes à son cou.

« Mordred, attends ! » L'entend-il appeler derrière lui. L'enfant qui se stoppe une fraction de seconde confirme à Morgane son identité. Mais l'idée que cette femme aussi inconnu que familière connaisse son nom le terrifie d'avantage. Alors il se met à courir plus vite.

***

« Mordred, que t'arrive-t-il mon enfant ? »

Le dit enfant est incapable de répondre. Finalement arrivé dans la petite maison qu'il partage avec son père, son cœur bat encore à toute allure, il est essoufflé et beaucoup trop chamboulé. La peur ne l'a pas quitté et de petits sanglots traversent ses lèvres.

« Père ... »
Le fermier met quelques temps avant d'arriver à calmer son enfant, qui finit par lui raconter tout ce qu'il c'était passé. C'est alors que son père lui raconte enfin la vérité. Ils ne partagent aucun lien de sang, il l'a trouvé nouveau né, dans un berceau. Ses parents biologiques ont du l'abandonner à sa naissance. Le prénom qu'il lui a donné était brodé sur une petite couverture. Mordred se saisit du morceau de tissus que lui tend son père. Malgré les 11 ans qui sont passés, il est toujours blanc immaculé, aucune tache n'est présente. Son père pense que la couverture est protégée par la magie, une magie qui ne faiblit pas. Cette idée se renforce puisque Morgane pratique une magie de très haut niveau. Si elle connaît son nom, elle est probablement sa mère. Ce qui veut dire que Mordred est de sang noble et un sorcier si on en juge par le pot de fleur qui a voltigé.

Après une longue discussion, Mordred comprend pourquoi il ne se sentait pas à sa place et différent. Oh pas que la vie de fermier ne lui plaît pas, il aime aider son père mais c'est surtout la connaissance qu'il souhaite. Une connaissance qui au final lui revient de droit. Il n'a plus à culpabiliser d'entrer dans la bibliothèque en cachette. Et surtout, sa plus grande différence avec les autres, c'est sa magie. C'est pour ça qu'il se sent marginal. Mordred se rend compte qu'il n'a aucun moyen d'étudier cette magie, ce qui risque d'être compliqué pour la maîtriser. Il n'a pas envie de toute briser autour de lui sans le vouloir. Mais encore plus encore, il n'a pas le courage de retourner voir Morgane, car beaucoup de questions se posent encore, beaucoup de points sont obscures. Pourquoi l'a-t-elle abandonné ? Est-ce qu'il n'était pas désiré ? Pas aimé ? Qui est son père ? Pourquoi l'avoir gardé à l'écart ? Est-ce qu'il doit à tout pris cacher son identité ? De toute façon, Mordred n'a pas l'intention de quitter son père, c'est lui qui l'a élevé. Cependant, il est vrai qu'il se pose beaucoup de questions.

***

Les mois continuent de passer et l'état de Mordred se dégrade. Sa magie se matérialise de plus en plus. Le peu d'ouvrages qu'il trouve sur la magie ne l'aide pas du tout. Les accidents se multiplient et Mordred a trop peur d'aller voir Morgane. Pourtant, s'il avait su … Il y serait aller.
Ce jour là, son père essaye de le raisonner, de la motiver à aller voir Morgane. Mordred se replie contre lui même mais son père insiste.
« NON ! » fini par crier Mordred.
Ses yeux deviennent dorés et le feu de la cheminé subit brusquement une poussée de croissance jusqu'à se propager dans la pièce. Mordred crie alors que son père l'aide à partir. Les flammes atteignent les poutres et l'homme est lui aussi obligé de quitter la maison. Le feu brûle les champs, son père lui crie de s'éloigner alors que lui court vers le petit puits qui leur appartient pour tenter d'arrêter le feu avec des seaux d'eau. Vaines tentatives.
« Père, revenez !!! PAPA !!! »
Mais son père disparaît dans les flammes sans jamais en ressortir. Mordred tente de le rejoindre mais le feu a prit trop d'importance. Les autres agriculteurs viennent aider mais il est trop tard Aganon, père adoptif de Mordred.
Souffrance, en larmes et lâche, consumé par la douleur et la culpabilité, le petit sorcier s'enfuit dans la forêt.

***

Errant dans la forêt depuis plusieurs jours, Mordred ne se nourrit que de petits fruits qu'il trouve sur son passage, se ressourçant parfois dans un ruisseau pour ne pas se déshydrater. Anéantis, il se laisse vivre sans aucune volonté. Son petit corps se fatigue. Il ne ressent plus la faim, plus la soif, ni même les saveurs de la forêt, l'odeur des plantes ou de la terre. Mordred se laisse tomber sur le sol terreux, fermant les yeux. Si fatigué, si triste … Le petit attend que la Mort le prenne, vidant son esprit. Plus rien n'a d'importance.

A moitié évanoui, il n'entend pas les bruits de pas calmes se rapprocher. Mordred ne ressent pas non plus les bras qui l'enlacent avant de le soulever. En revanche, les mouvements lui font ouvrir à demi les yeux. Il est déplacé. Mordred voit vaguement une silhouette dissimulée sous une veste à capuchon.

« Dame Morgane ? » appelle-il avec une petite lueur d'espoir avant de perdre connaissance.

L'homme baisse les yeux sur le petit presque sans vie. Non, il n'est pas la personne qu'il cherche, en revanche, il connaît les réponses à ses questions.

C'est dans une grotte que ses yeux s'ouvrent. Encore faible et fragile, Modred ne se relève pas. Ses yeux azurs scrutent l'horizon pour finir par se poser sur un homme assit devant lui. Son capuchon abaisser dévoile des cheveux gris, bouclés et courts, ainsi qu'une barbe pas fraîche. Ce qui marque le plus Mordred, ce sont les yeux dorés de l'homme. Des yeux remplis de magie. Bien qu'il entend l'enfant remuer à côté de lui, le vieil homme ne s'occupe pas de lui, concentré sur son pot, écrasant une drôle de mixture à base de plante. Quelques minutes plus tard, l'homme se tourne enfin vers lui. Mordred lui ne l'a pas quitté du regard pendant tout ce temps, fatigué mais méfiant.
« Qui êtes vous ? »
« Hazel. » répond naturellement l'homme dont le nom n'apporte pas vraiment de réponses au petit sorcier.
« Moi je suis M- »
« Je sais qui tu es Mordred. »
« … Comment le savez-vous ? » Morgane aussi connaissait son nom. Est-ce que ces deux personnes sont proches ? L'homme éclate d'un petit rire.
« Un druide sait beaucoup de choses, Jeune Sorcier. » Un druide ? Voila qui n'est pas banal mais qui peut expliquer beaucoup de choses. Peut-être qu'au final il c'est complètement tromper sur Morgane. Peut-être qu'elle n'est pas sa mère mais qu'elle est simplement une femme similaire à cet homme et c'est pourquoi elle connaît beaucoup de choses.
« Est-ce que Dame Morgane est une druide aussi ? »
« La fée Morgane …. est une personne encore bien différente. »
« En quoi ? »
« Assez de questions pour aujourd'hui, Jeune Sorcier. Mange ça, cela te redonnera des forces. »
Mordred se redresse légèrement, s'appuyant contre le mur pour ne pas chuter. Agrippant le bol que lui tend le druide, il grimace en jetant un coup d’œil à la mixture verdâtre. Il ne pense pas que cette dernière va lui redonner des forces mais plutôt le faire vomir. Mais Mordred est un enfant poli, de ce fait, il prend sur lui et mange une bouchée. Le goût est encore plus dégouttant que la vue ou que sa senteur. Il avale, le visage tout crispé. Il lui faut quelques minutes pour finir ce repas infâme sous l’œil vigilent mais amusé d'Hazel.
« J'ai froid ... » finit par murmurer l'enfant qui grelotte. Alors le druide tourne ses yeux dorés vers le petit tas de bois entassé à côté de lui, et quelques petites flammes s'élèvent soudainement.
« Co-comment vous faîtes ça ? »
« De la même manière que tu le fais, Mordred. »
L'enfant reste silencieux. Les flammes lui rappellent l'accident qu'il a provoqué quelques jours en arrière, ainsi que la mort de son père. Il baisse la tête pour cacher ses larmes. Il revoit encore la ferme en feu, mais les flammes qui le réchauffent sont petites et dansent avec calme. Il se sent un minimum réconforté et apaisé.

Quelques jours plus tard, Mordred a reprit physiquement du poil de la bête. Hazel accepte de répondre à quelques unes de ses questions et lui explique qu'il peut lui enseigner à maîtriser sa magie. La magie est un don qui n'est pas toujours utilisé à faire le mal. Mordred a un peu de mal à y croire, déjà à cause de son peu d'expérience qui fut dévastateur, mais aussi à cause de la renommé de la Méchante Reine, ou de Rumplestiltskin, les deux utilisateurs de magie dont il a déjà entendu parler. Le druide lui explique qu'ils ont décidé d'utiliser la magie à mauvais escient. Mais qu'il ne tient qu'à lui de prendre un chemin différent, autre que le destin qui lui est annoncé.
Quel destin ? Et qui sont ses parents ? Morgane est-elle vraiment sa mère ? Et son père, qui c'est ? Alors que Mordred pose toutes ces questions, Hazel n'a cependant pas le temps d'y répondre. Il se lève pour sortir de la grotte et Mordred le suit, remontant son capuchon sur sa tête, comme le fait le druide. La vue qui les attend les fige sur place. Une brume violette et épaisse envahit la forêt, se rapprochant dangereusement. Inutile d'être intelligent pour comprendre que ce n'est pas normal.

« MORDRED, COURS ! » crie le druide.
Il n'en faut pas plus au petit sorcier pour prendre ses jambes à son cou, disparaissant dans le bois sombre. Mais courir où au juste ? De toute façon il n'a pas l'occasion d'aller bien loin. Mordred trébuche et tombe par terre. Il est aussitôt recouvert par la brume …. Et c'est le trou noir.







So, the adventure begins

Lenny est un jeune orphelin qui a toujours vécu dans une chambre chez Grany. Il ignore qui sont ses parents, quelles sont ses origines et se pose souvent la question. Vivant sans autorité familiale, il n'a jamais reçu l'éducation, l'amour ou la sécurité qu'apporte chaque parent à son enfant. Pourtant, loin d'être survolté, Lenny est un jeune homme calme, peut-être un peu trop. Il ne parle pas plus que nécessaire et se trouve marginalisé par rapport aux autres enfant de son âge. Vivant dans son monde, il ne parle pas vraiment aux autres enfants de son âge, ni au plus grand. Cependant poli, il répond toujours quand on s'adresse à lui. Son petit coin à lui, c'est la bibliothèque. Oh, elle est fermée, bien sûr, mais ça ne l'empêche pas de s’infiltrer devant. Les règles sont faites pour être déjouées du moment qu'on ne se fait pas prendre. Lenny a lu de nombreux livres, scientifique, historique, fantasy, tout y passe. Mais ses préférés restent la fantasy et surtout, les livres pour contes. Étrangement, ses coups de cœurs sont pour les livres qui parlent des chevaliers de la table ronde, du Roi Arthur, de Merlin, de Camelot.

Mordred a assisté à l'arrivé d'Emma Swan. Elle aussi a prit une chambre chez Granny et discrètement, l'enfant l'observe. Il en éprouve une drôle de sensation. Mordred c'est toujours sentit différent, mais lorsqu'il la regarde, cette impression disparaît. Ce qui n'est jamais arrivé. Et pour cause, c'est Emma qui brise la malédiction. Emma la sauveuse. Leur mémoire est rendue grâce à son intervention. Alors Lenny se souvient. Il est Mordred. Cet enfant qui possède la magie. Cet enfant qui dans la forêt enchanté à provoqué un accident qui a tué son père adoptif. Mordred qui a rencontré un druide qui devait lui parler de son destin. Il n'a pas eu l'occasion …. Mais maintenant Mordred sait.

En effet, dans ce monde, son nom n'est pas inconnu. Surtout pas pour Lenny qui est en grand lecteur de la légende Arthurienne. Il ne veut pas le croire mais il est retourné dans la bibliothèque pour vérifier. Malheureusement, c'est bien ça. Son destin, il le connaît. Il est écrit devant ses yeux. Il est le sorcier Mordred, né d'une relation incestueuse entre le Roi Arthur et la Sorcière Morgane. Sa venue a été annoncée par Merlin avec sombre présage, Mordred a été éloigné à sa naissance. Son destin est de tuer le roi Arthur. Le roi Arthur …. Mordred va tuer son père biologique. L'enfant referme brusquement le livre, tremblant de tout son corps. Il est terrifié par sa lecture. Son statut de prince ne lui vient même pas en tête, tout ce qu'il retient, c'est sa magie noire, l'assassin qu'il va devenir. Tuer son père. Maudite magie ! Il l'a maudit de tout son être.

Mordred a peur, il ne sait pas quoi faire. Sa magie est encore très instable, il ne sait pas la maîtriser. Incapable d'aller contre son destin, cette idée le tue de l'intérieur. L'enfant a trop peur pour dévoiler qui il est et demander de l'aide. Ici, certains doivent connaître la légende Arthurienne, à commencer par la Shérif Swan, Emma. Bloqué dans la honte, la culpabilité et la peur, Mordred se trouve dans une grande impasse.

Avec tout ça, l'enfant se montre de moins en moins, passant plus de temps que d'habitude dans la bibliothèque où il sait que personne ne le trouvera et ne le dérangera. Mais c'est à croire qu'il a un mauvais karma. Mr Gold a fait rouvrir la bibliothèque pour la laisser entre les mains de sa chère Belle. Alors Mordred se faufile entre les étagères, lisant dans son coin, disparaissant vers une autre étagère lorsqu'il entend les bruits de la jeune femme approcher de sa petite planque. Comme il le faisait autrefois dans la bibliothèque du château du roi Arthur …. De son père.





Dernière édition par Lenny Baker le Dim 1 Nov - 15:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Peut-on aller contre son destin ? - Mordred Pendragon    Lun 26 Oct - 12:49

Bienvenue parmi nous ! T'es trop chou toi
Revenir en haut Aller en bas
JUST SPARED
avatar

Messages : 680
Date d'inscription : 02/09/2015
Célébrité : natalie dormer.
Crédits : tearsflight (avatar), endlesslove (signature), tumblr (gifs)
Une petite photo :
Véritable identité : elsa, reine du royaume d'Arendelle.

MessageSujet: Re: Peut-on aller contre son destin ? - Mordred Pendragon    Lun 26 Oct - 18:04

bienvenue sur le forum petite tête d'ange
bon courage pour ta fiche et si tu as besoin n'hésites pas

________________________________

Spent life consealed too much time unseen. The closer I get, I push love away, it just causes heartache and pain. I tried letting go now I want to hold on. ▵ ©️endlesslove.
Am I living a life that seems frozen in time, searching for warmth but my world is cold ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Peut-on aller contre son destin ? - Mordred Pendragon    Lun 26 Oct - 18:22

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche, petit chevalier cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Peut-on aller contre son destin ? - Mordred Pendragon    Lun 26 Oct - 18:46

    Officiellement bienvenue parmi nous !! *^*
    D'après ce que j'ai compris, j'ai vraiment hâte de le découvrir en RP pour voir ce que tu nous prépares !! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Peut-on aller contre son destin ? - Mordred Pendragon    Lun 26 Oct - 19:58

Hello ,

Bienvenu sur le forum jeune garçon et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Peut-on aller contre son destin ? - Mordred Pendragon    Mar 27 Oct - 12:25

Bienvenue petit prince !

Dommage que tu sois née de la relation entre Arthur et Morgane, j'aurais peut-être pu t'apprécier sinon
Bonne chance pour la fin de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
WE ARE CURSED
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 25/10/2015
Célébrité : Asa Butterfield
Crédits : Bazzart/Tumblr
Une petite photo :
Véritable identité : Mordred Pendragon
Encore des histoires :

MessageSujet: Re: Peut-on aller contre son destin ? - Mordred Pendragon    Mar 27 Oct - 13:22

Merci à tous pour vos messages ♥️
Guenièvre > Hé oui ! Ca fait de toi ma belle mère Etant tous les deux à Storybrooke, je suis sure qu'on trouvera quand même un lien cool o/ J'ai hâte en tout cas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WE ARE CURSED
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 29/09/2015
Célébrité : Sophie Turner
Crédits : Bazzart
Une petite photo :
Véritable identité : Ariel

MessageSujet: Re: Peut-on aller contre son destin ? - Mordred Pendragon    Dim 1 Nov - 0:12

Oh ton personnage est trop chou ! ♥️ bon courage pour la rédaction de ta fiche

________________________________

Sing and walk, but not swim

ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WE ARE CURSED
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 30/10/2015
Célébrité : jenna coleman.
Crédits : tearsflight (avatar), pathos (signature), tumblr (gifs)
Une petite photo :
Véritable identité : l'étoile du berger/l'étoile des souhaits.
Encore des histoires :

MessageSujet: Re: Peut-on aller contre son destin ? - Mordred Pendragon    Dim 1 Nov - 16:08

Fiche validée

Welcome to our world !


Au risque de me répéter, ton personnage est juste fantastique, et so cute J'ai tellement eu de peine pour lui en lisant ton histoire, pauvre petit garçon Néanmoins elle est très bien écrite et tu as su parfaitement faire ressortir les émotions de Mordred aussi bien à Storybrooke que dans la Forêt Enchantée, alors bravo Il y a quelques petites fautes d'inattention mais rien de grave ne t'en fais pas.

Nous avons le plaisir de t'annoncer que tu es officiellement validé !

Tu peux dès à présent aller recenser ton avatar dans le bottin afin de ne pas voir la bouille que tu as choisie être prise par quelqu'un d'autre. Etant donné que tu fais désormais partie intégrante du forum et de ses membres, nous t'invitons à aller poster une fiche de liens où tu pourras y répertorier toutes les relations que tu possèdes avec les autres joueurs et en demander de nouvelles. Tu peux également aller poster ton carnet de RP qui t'aidera à obtenir des sujets avec d'autres membres et où il te sera possible d'y recenser tes RP en cours ou terminés.
Un lieu essentiel à ton personnage manque ? N'hésites pas à le dire dans ce topic. Enfin, si tu souhaites créer ton scénario, cette section est faire pour toi. N'oublie pas de prendre connaissance des quelques petites règles pour que tout soit parfait !

Si le cœur t'en dis, il existe un sujet spécialisé pour les top-sites où tu pourras voter pour que notre forum compte de plus en plus de membres.

Nous espérons que ton aventure parmi nous te sera agréable ♥️ Bon jeu !




________________________________

Die with whoever comes after me
she is the star because when darkness appears, she begins to rise. When darkness appears, she continues to shine. She is the star, alone but strong throughout the night.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Peut-on aller contre son destin ? - Mordred Pendragon    

Revenir en haut Aller en bas
 
Peut-on aller contre son destin ? - Mordred Pendragon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Ton destin tu l'choisis. C'pas toi qui le subis. »
» On ne peut pas lutter contre le système, mais on peut toujours le foutre en l’air ! (Elizabeth)
» Une ronde à la bibliothèque [PV : Ambre Thermopolis]
» Entrez dans l'Arène ! - A partir du 10/11
» Une révélation qui peut changer tout un destin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Believe in Magic :: personnage :: Les récits des héros :: L'aventure commence-