Partagez | 
 

 Jason Bullock // He ran amok among the flames

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
WE ARE CURSED
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 09/11/2015
Célébrité : Milo Ventimiglia
Une petite photo :
Véritable identité : Jabberwock
Encore des histoires :

"Beware the Jabberwock, my son!"



MessageSujet: Jason Bullock // He ran amok among the flames   Lun 9 Nov - 18:31

Jason Bullock




Identity

NOM | Bullock. • PRÉNOM(S) | Jason. • SURNOM | Au Pays des Merveilles on le surnommait "La créature de flammes" ou "Le dragon", mais sous son apparence humaine il n'a pas de surnoms • AGE | 35 ans. • LIEU DE NAISSANCE | Pays des Merveilles. • MONDE | Storybrooke. • OCCUPATION | Mécanicien à Marine Garage • PARTICULARITÉS | La véritable forme de Jason est le Jabberwock, mais il peut se changer en son apparence humaine quand il veut. Sous ses deux formes il ne craint pas le feu. Avant que la magie ne soit rétablie à Storybrooke il était coincé dans sa forme humaine, il restait néanmoins peu sensible aux brûlures. • CONTE | De l'autre côté du miroir. • VÉRITABLE IDENTITÉ | Jabberwock. • STATUT MATRIMONIAL | Célibataire. • GROUPE | Cursed. • AVATAR | Milo Ventimiglia. • CRÉDIT | BDown's Art.


Behind the screen

Salut salut ! Ici Eden et j'ai très exactement 19 ans. Je vous ai rejoint grâce à de la pub sur un autre forum et je suis ravie de faire partie de l'aventure avec vous ! J'ai pu voir que le code du règlement est Validé et ainsi j'en ai bien pris connaissance. P.S : Rien à ajouter pour le moment, je vais finir ma fiche le plus vite possible!.




Explore, dream and discover

Jason a conservé ses traits de caractères à Storybrooke : comme au Pays des Merveilles, il est extrêmement orgueilleux et fier de lui, et ne se manque pas de le partager. Néanmoins son sentiment de supériorité est bien moins important que quand il était une bête volante qui mettait à feu et à sang des contrées entières. Il ne lui faut qu’un rien pour qu’il se vexe, et pour vouloir chercher réparation. Par ailleurs, il prend très mal les rejets. Il est confiant dans ses capacités et n’accepte que très difficilement la critique, surtout quand elle concerne son travail au garage. De plus, vu qu’il ne craint pas les brûlures, il aime se lancer dans des défis dangereux dans le seul but de prouver qu’il en est capable et que rien ne peut l’affecter.

Très peu investi dans la vie de communauté ou encore dans la politique locale, Jason ne regarde que de très loin tout ce qu’il se passe à Storybrooke. Tout comme à Wonderland, il se fiche bien de s’impliquer car étant bien au dessus des querelles de pacotille. Il prend un certain intérêt dans l’arrivée d’Emma Swan en ville car enfin quelqu’un fait face à Ms Mills, chose qu’il rêvait de voir arriver. Bien sûr, il ne l’aurait pas fait lui même, cela lui aurait demandé trop de temps et d’énergie qu’il aurait pu dépenser autre part, dans quelque chose d’utile comme par exemple gagner absolument chaque jeu de cartes et ainsi plumer tout ses adversaires.

Des deux frères, il est le plus réfléchit et tacticien. Il ne se prétend pas plus intelligent que lui mais se sait plus malin. Alexander est la seule personne qu’il considère son égal. D’ailleurs les deux hommes sont extrêmement dépendants l’un de l’autre, ils ne laissent personne d’autre entrer dans leurs vies, d’abord par pu égocentrisme, mais parce qu’ils n’acceptent pas de s’éloigner l’un de l’autre. Ils ont tout vécu ensemble, au plus loin qu’ils se souviennent, et personne ne leur est jamais venu en aide alors ils ont décidés qu’ils ne se sépareraient sous aucun prétexte.

En regagnant sa mémoire, puis ses pouvoirs, Jason décide de tout mettre en œuvre pour trouver un moyen de regagner Wonderland, et ainsi retrouver le Chat qui les a trahis lui et son frère, et pouvoir se venger. Après 28 ans prisonniers dans ce monde, leur Pays a du subir nombreux changements et tout deux n’acceptent pas le fait qu’il ai pu évoluer sans eux, et que surtout les habitants se croient débarrassés. Il est vrai qu’il veut retrouver son Pays en grande partie pour voir le visage horrifié de tout ceux qui le pensait disparut pour de bon.

Son séjour dans un monde sans magie semblerait tout de même avoir, ne serait-ce qu’un peu, apaiser le tempérament de l’homme, et il se trouve même parfois à discuter avec d’autres habitants de la ville. Après le retour de la magie il ne s’est pas gardé de dévoiler sa véritable apparence, histoire d’insuffler un peu de peur à Storybrooke. Mais dès qu’il s’est rendu compte qu’il était toujours coincé ici, et que les personnes susceptibles de pouvoir l’aider lui et son frère l’entouraient, il a décidé de ne pas user de sa forme de Jabberwock. Enfin, pas trop, c’est toujours amusant d’en effrayer quelques un de temps à autre.

Il aime beaucoup fanfaronner en montrant à qui veut bien voir que le feu n’a aucune emprise sur lui. Plusieurs jeunes filles sont tombées sous son charme, mais il n’est que très peu intéressé, désirant seulement s’imposer comme quelqu’un de presque invincible. Il passe son temps à se moquer d’autrui et son ton sarcastique devient très agaçant à la longue. Il ne sait néanmoins absolument pas comment montrer sa gratitude envers une personne, et pour se faire il les aide en secret en réparant des objets qui seraient cassés et en niant toujours son implication. Aucun micro-onde ne semble rendre l’âme à présent chez Granny’s.







Dernière édition par Jason Bullock le Mar 10 Nov - 8:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WE ARE CURSED
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 09/11/2015
Célébrité : Milo Ventimiglia
Une petite photo :
Véritable identité : Jabberwock
Encore des histoires :

"Beware the Jabberwock, my son!"



MessageSujet: Re: Jason Bullock // He ran amok among the flames   Lun 9 Nov - 18:31

Once upon a time...





Sometimes we need a little magic



Acte 1 : Wonderland



Au début, il n’y avait rien à proprement parler. Le Pays des Merveilles n’était qu’un vaste désert ponctué par le son constant des orages et tempêtes. Puis vint la végétation, aussi folle et traîtresse que les futurs habitants qui viendraient un jour combler ce monde. A fur et à mesure que les années défilèrent, sa population grandit. On ne sait pas vraiment qui était le premier venu ni d’où il venait mais aussi rapidement que sa flore, le Pays se vit habité par différentes créatures les plus terrifiantes les unes que les autres. Oh non elles n’étaient pas toutes violentes et meurtrières, la plupart se considéraient même pacifiques. Ils étaient tous doués du même non-sens et d’une folie singulière à ses étranges spécimens. Et chaque nouvel arrivant apportait avec lui un nouveau brin de chaos. Ainsi, le Pays grandit au gré de ses habitants, qu’ils soient humains ou non. Certains disent qu’Absolem, la chenille savante, a été témoin de la naissance de ce monde de cauchemar, et que tellement hanté par ces souvenirs, il avait décidé de tout oublier.

Un jour vinrent deux frères. Aussi fiers et impétueux l’un que l’autre, ils faisaient régner la peur la où ils traçaient leur chemin. Ils étaient nommés Jabberwock et Bandersnatch, et on entendait des contes à leur propos dans tout le Pays. L’un rasait les cieux tandis que l’autre rampait au sol. Pareils au reste de la faune farfelue de ce monde, ils n’avaient pas d’origine, on ne leur donnait ni Père ni Mère ; mais une légende très rependue chez les plus jeunes raconte qu’un jour les Dieux du Ciel, dans une furieuse bataille, déchirèrent les cieux par un terrible orage semblable à ceux qui régnaient maîtres avant la création de tout, et de leur rage naquirent les deux créatures diaboliques. Si on ne pouvait la confirmer, cette histoire ne manquait pas de faire rire les deux frères et leur insuffler un élan de fierté. On les voyait donc comme des progénitures divines, pourtant ils en étaient loin. Tous les craignaient et redoutaient leur venue.

Les deux frères ne demandaient rien, contrairement à ceux qui désiraient faire régner le mal et plier les peuples à leur volonté, eux ne prenaient plaisir qu’à inspirer la crainte et à faire parler de leurs apparences démoniaques. En effet personne ne les connaissait sous leurs formes semblables à des humains. Ils ne portaient même pas de noms. Le plus jeune pouvait se transformer en une bête aussi imposante qu’un ours et féroce qu’un lion, une créature sans forme au rugissement perçant tel un éclair. Le plus âgé, plus réfléchi, prenait la forme d’une créature semblable à un dragon, aux formes longues et à la mâchoire acérée. Le premier ne pouvait souffrir d’aucunes blessures tandis que le second ne craignait pas le feu. En tant qu’humain, ils voyageaient tout deux à travers forêts et plaines, se faufilaient en silence dans les endroits les plus restreints et écoutaient les histoires que les villageois contaient autour du feu, leurs préférées étant celles chantant les louanges d’une bête de feu et de son compagnon. Puis quand la faim leur venait, ils reprenaient leurs formes magnifiques et partaient à la chasse, avant de rôder autour du même village et d’accomplir leurs méfaits.

Acte 2 : Alice



La venue d'Alice chamboula le Pays des Merveilles tout entier. On parlait déjà de la sauveuse, celle qui rapporterait l'équilibre dans ce monde déséquilibré, le champion qui terrasserait la Reine et son régime tyrannique. Tous s'étaient empressés d'accourir vers la jeune fille pour lui souhaiter bienvenue. Enfin l'heure de leur délivrance était venue. Du haut de l'arbre ou il était perché, le Jabberwock gronda et cracha une langue de feu qui terrassa une forêt toute entière. Il n'avait que faire de la nouvelle arrivante, les deux frères ne s'intéressaient pas à la politique ni aux conditions du petit peuple. Ils n'étaient restraints par aucune loi et seul leur bon vouloir guidait leurs existences. Le Pays des Merveilles avait vu trop de Reines malfaitrices pour que le Jabberwock se souvienne de qui siégeait actuellement sur le trône. Il était stupide de penser qu'une seule personne, aussi dérangée soit-elle, puisse gouverner le monde du non-sens.

Le Bandersnatch lui, était venu à la rencontre d'Alice, tapis dans l'ombre, et la jeune fille avait piqué sa curiosité. Tandis que tous voyaient leur libérateur en elle, lui voyait une distraction, et même un potentiel dîner. Suivant ses moindres mouvements, observant avec précision toutes ses actions, il avait épié l'enfant pendant plusieurs jours, sans jamais regagner une fois sa forme humaine. Le Jabberwock, énervé par la lubie de son frère, tenta de dévorer d'un seul coup de mâchoire la jeune Alice. Mais celle ci avait plus tôt ingéré une variété de thé toute particulière, très peu répandue en dehors du Pays, et se trouva de la taille d'une fourmi alors que l'oiseau terrible s'apprêtait à l'engloutir. Furieux d'avoir raté sa cible et de s'être retrouvé humilié ainsi par une étrangère, il déversa sa colère sur son jeune frère. Pour la première et dernière fois, les deux se livrèrent une bataille d'une férocité encore inconnue. Quand les éclairs cessèrent de fendre le ciel et que les deux tombèrent de fatigue, ils se jurèrent de ne plus laisser Alice influencer le Pays, et que rien ne viendrait à nouveau entre eux.

Alice quitta le Pays aussi rapidement qu'elle y était arrivée, et leur querelle semblait déjà si loin. Pendant ce court instant, les habitants de ce monde fou avaient crû être libéré de l'emprise du Jabberwock et du Bandersnatch, ces deux là n'ayant pas frappé alors qu'Alice faisait parler d'elle jusqu'aux confins de Wonderland. Les deux créatures se firent une joie de reprendre leurs rôles et firent une entrée des plus remarquables, d'une théâtralité exceptionnelle, et tous avaient recommencés à les craindre. Pour eux, il n'y avait pas d'autre alternative possible à leur vie ici, et ils étaient bien satisfaits.

Acte 3 : Prophétie



Personne n'avait jamais prétendu affronter les créatures, les plus courageux n'avaient murmuré que tout bas qu'ils comptaient bien régler le problème, mais les murs n'étant pas les seuls à avoir des oreilles, les plus petits animaux s'étaient empressés de rapporter la nouvelle et le nom de celui qui avait mentionné vouloir s'en prendre aux deux démons. Ainsi, toutes petites créatures s'assuraient une sécurité temporaire et une maigre loyauté face au Jabberwock et au Bandersnatch. Bien sûr, les deux frères n'avaient que faire de leurs minuscules sujets, et oubliaient aussi vite qui leur avait rendu service. Ils se savaient en sécurité car personne n'oserait venir les troubler.

Un jour où les deux sillonnaient les mers sous leurs formes humaines, le chat du Cheshire leur paya une visite. Ce dernier voyait tout ce qui se passait au Pays des Merveilles, et connaissait tout ses habitants. Il était l'un des rares à ne pas être effrayé par les deux frères. Plus malin que n'importe quelle créature, et d'une nature beaucoup plus joueuse, le chat prenait un plaisir fou à jouer des tours et tromper tout ceux qui croisaient son chemin. Sachant les frères naïfs et crédules, il vint leur porter une prophétie de la plus haute importance, qui annonçait la venue d'un jeune garçon qui réussirait enfin à terrasser le Jabberwock.

    "'Twas brillig, and the slithy toves
    Did gyre and gimble in the wabe;
    All mimsy were the borogoves,
    And the mome raths outgrabe.

    "Beware the Jabberwock, my son!
    The jaws that bite, the claws that catch!
    Beware the Jubjub bird, and shun
    The frumious Bandersnatch!"

    He took his vorpal sword in hand:
    Long time the maxnome foe he sought—
    So rested he by the Tumtum tree,
    And stood awhile in thought.

    And as in uffish thought he stood,
    The Jabberwock, with eyes of flame,
    Came whiffling through the tulgey wood,
    And burbled as it came!

    One, two! One, two! and through and through
    The vorpal blade went snicker-snack!
    He left it dead, and with its head
    He went galumphing back.

    "And hast thou slain the Jabberwock?
    Come to my arms, my beamish boy!
    O frabjous day! Callooh! Callay!"
    He chortled in his joy.

    'Twas brillig, and the slithy toves
    Did gyre and gimble in the wabe;
    All mimsy were the borogoves,
    And the mome raths outgrabe.
    "


Furieux de cet affront, le Jabberwock gronda et ordonna au chat de lui livrer ledit champion. Bien sûr, ce dernier était imaginaire car le farceur avait inventé la prophétie dans le but de manipuler le dragon. Il les assura alors qu'il pourrait les aider mais que pour se faire il avait besoin d'un objet magique : un chapeau enchanté. Leur donnant l'emplacement exact de l’artéfact, le chat envoya les deux hommes à la recherche du chapeau et les somma de le lui rapporter, sans quoi il ne pourrait leur venir en aide. Ainsi les deux frères se rendirent à la cabane d’un homme qu’on surnommait le chapelier. Très peu de personnes connaissaient son existence car il vivait reclus de tous. Le Jabberwock n’avait pas pris la peine d’écouter toute l’histoire et avait simplement retenu l’endroit où il pourrait trouver cette cabane. Toujours sous leurs formes humaines, les deux frères se faufilèrent dans l’antre de l’homme tandis qu’il était absent, et dérobèrent le fameux objet.

Quand ils le rapportèrent au chat, ce dernier l’agita, et du chapeau apparut un portail. Les deux créatures étaient hésitantes, mais ils ne pouvaient laisser quiconque les défaire. L’animal leur ordonna d’emprunter le portail, les assurant qu’il les mènerait directement à l’antre du jeune garçon. Il assura même qu’il les joindrait sous peu dans cet autre monde pour les laisser revenir au Pays des Merveilles. Sans plus aucune hésitation, les deux sautèrent directement dans le portail, et le chat ria si fort que les arbres autour tremblèrent.

Acte 4 : Malédiction



La minute où ils arrivèrent, les deux frères se savaient trompés. Ils étaient atterris au beau milieu d’une forêt qui était beaucoup plus silencieuse qu’une forêt ne devrait l’être. Aucun arbre ne murmurait, les nuages ne chantaient pas et ils ne croisèrent aucune chimère sur leur chemin. Ils étaient arrivés dans un monde complètement inconnu, et autour d’eux ne se dressaient que de la végétation, pas une seule maison en vue. Le Bandersnatch revêtit son apparence bestiale et poussa un cri qui résonna jusqu’au ciel. Humiliés et déjoués, ils jurèrent vengeance. Ils arpentèrent la forêt à la recherche de quelque chose qui pourrait les aider à regagner leur monde, mais en vain. En plusieurs jours ils ne trouvèrent rien pour se nourrir où personne pour les éclairer quant à ce monde inconnu. Ici, le soleil semblait se lever à la même heure tous les jours, les nuits étaient si courtes, et la lune gardait la même place à chaque fois que le soleil se couchait. Les étoiles ici ne dansaient pas, et les deux frères se sentirent vite perdus.

Leur quête n’offrant aucun résultat, ils décidèrent de se poser au creux d’un arbre et de se reposer. Habituellement ils n’avaient pas besoin de perdre leur temps à reprendre des forces, mais ce monde semblait drainer leur énergie et vitalité. Alors que le soleil commençait sa lente descente, un orage gronda fort dans le ciel et pendant un instant le Jabberwock cru qu’ils avaient retrouvé leur Pays. Mais aucun éclair ne se dessinait dans le ciel. Soudain, une fumée épaisse d’une couleur violette envahit tout l’espace, et même sous leurs formes animales ils ne purent la semer. Elle sembla tout engloutir, et bientôt ils ne pouvaient même plus voir le ciel. Le Jabberwock poussa un cri, et en quelques secondes, il se retrouva happé par le nuage.






So, the adventure begins


Acte 5 : Storybrooke



Jason Bullock était né à Storybrooke et n’avait jamais quitté la ville. Il travaillait en tant que mécanicien au Marine Garage et passait ses soirées à jouer aux cartes dans un bar. Depuis la mort tragique et prématurée de ses parents, il vivait dans un petit appartement avec son frère, Alexander, qui lui passait ses journées à errer sur le port, sans but. Jason vivait sa vie tranquillement sans savoir que tous les jours, il réparait la même voiture. En effet, à cause de la sorcière Regina, lui et son frère s’étaient retrouvé dans la ville de Storybrooke, aux côtés de tous les habitants de la forêt enchantée. Tous ses souvenirs étaient fabriqués, et il ne se souvenait plus de sa véritable identité, ni de combien il était terrifiant dans son monde. Il est vrai que le prénom Jason sonnait faux pour lui, il y avait quelque chose qui le dérangeait dans sa routine, et voir son frère perdre son temps jour après jour le mettait dans une colère bien trop démesurée. Mais leur vie était ainsi et elle n’était pas prête de changer.

C’était sans compter l’arrivée de la sauveuse qui allait rétablir le temps dans la ville. Non, elle n’avait rien de similaire à Alice, et il n’y eu aucune acclamation ou chants pour celle ci. Mais quelque chose changea quand elle mit les pieds ici, et si Jason ne savait pas exactement quoi, il sentait qu’un changement approchait. C’était comme si ils s’étaient mis à tous respirer d’un coup, et le temps recommença à s’écouler. Rapidement, il se mit à travailler sur d’autres voitures, à assurer différentes tâches. Il ne passait plus ses soirées dans des bars, mais errait en ville à la recherche de distraction. Contrairement à d’autres, il n’était pas plus préoccupé par la nouvelle arrivante, mais sa venue semblait bouleverser le Maire, et Jason en était plus que ravi, alors il suivait en recul tout ce qui se tramait.

Acte 6 : Magie



Le jour où tous les habitants de Storybrooke regagnèrent leur mémoire, Jason fut prit d’une fureur si terrible qu’il se sentait prêt à tuer quelqu’un, Jabberwock ou non. Il se souvenait de tout, de sa gloire d’antan, de ses pouvoirs monstrueux, mais surtout de chat de malheur qui attendait tranquillement dans leur Pays tandis que lui et Alexander étaient prisonniers d’un monde sans magie. Mais ce jour la, la Maire fut enfin percée à jour et on arrêta de la suivre aveuglement. Au moins une nouvelle le réjouissait dans ce changement. Il n’avait jamais porté Régina dans son cœur, et voir ainsi la situation s’inverser le rendait bien plus heureux qu’il n’aurait pu se l’imaginer.

Ensuite, revint la magie, dans un nuage similaire à celui qui avait balayé la forêt enchantée 28 ans plus tôt. Enfin, Jason et Alexander avaient retrouvé leurs pouvoirs, et sans attendre ils se transformèrent en poussant des rugissements qui résonnèrent bien au delà de la petite ville. Très rapidement, ils se rendirent compte que même si le sort était levé et qu’il était possible de quitter la ville, ils ne pouvaient tout de même pas regagner leur monde d’origine. Le Pays des Merveilles était inaccessible et les deux frères devenaient de plus en plus impatients. Tandis que certains habitants avaient exprimés leur inquiétude quant à la présence des deux créatures parmi eux, Jason s’emporta dans une colère sombre et accusa la Reine d’avoir infligé la présence du Jabberwock et du Bandersnatch a tous, et qu’il fallait s’en prendre à elle s’ils étaient mécontents. Peu ne désiraient se frotter aux frères, et ils reprenaient leur fierté passée, se sachant invaincus une fois encore. Ils ignoraient tout des évènements à venir et des menaces qui planaient au dessus de leur tête, et que rentrer au Pays des Merveilles ne seraient pas leur priorité si tout les vilains avaient pris le pouvoirs dans leurs mondes respectifs.








Dernière édition par Jason Bullock le Mar 10 Nov - 11:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WE ARE CURSED
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 30/10/2015
Célébrité : jenna coleman.
Crédits : tearsflight (avatar), pathos (signature), tumblr (gifs)
Une petite photo :
Véritable identité : l'étoile du berger/l'étoile des souhaits.
Encore des histoires :

MessageSujet: Re: Jason Bullock // He ran amok among the flames   Lun 9 Nov - 18:43

waoh quel personnage fascinant tu nous offres, mondieu et puis cet avatar...
bienvenue parmi nous et bon courage pour la rédaction de ta fiche
si tu as besoin n'hésites surtout pas à contacter le staff ♥️

________________________________

Die with whoever comes after me
she is the star because when darkness appears, she begins to rise. When darkness appears, she continues to shine. She is the star, alone but strong throughout the night.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BE PROTECTED
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 02/09/2015
Célébrité : Jennifer Morrison
Crédits : (avatar) Phantasmagoria | (codage signa) Woodkid | (gifs) Tumblr
Une petite photo :
Véritable identité : La sauveuse, fille de Blanche-Neige et du prince Charmant

MessageSujet: Re: Jason Bullock // He ran amok among the flames   Lun 9 Nov - 19:00

Ok. J'étais fan de ton personnage mais là tu m'ajoute ce prenom et cet avatar...

Bienvenue en tout cas et si tu as la moindre question n'hésite pas

________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WE ARE CURSED
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 25/10/2015
Célébrité : Asa Butterfield
Crédits : Bazzart/Tumblr
Une petite photo :
Véritable identité : Mordred Pendragon
Encore des histoires :

MessageSujet: Re: Jason Bullock // He ran amok among the flames   Lun 9 Nov - 19:01

Bienvenue sur le forum o/

Oooooh Milo Ventimiglia en avatar !! Ca me rend nostalgique de Heroes ! *w*

Très bon choix de personnage, hâte de voir ce que tu vas en faire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WE ARE CURSED
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 09/11/2015
Célébrité : Milo Ventimiglia
Une petite photo :
Véritable identité : Jabberwock
Encore des histoires :

"Beware the Jabberwock, my son!"



MessageSujet: Re: Jason Bullock // He ran amok among the flames   Mar 10 Nov - 11:09

Merci à tous, contente que mon personnage vous plaise!

J'avais très envie d'utiliser Milo en feat pour un personnage et ce depuis très longtemps, donc j'ai enfin sauté sur l'occasion (D'ailleurs je viens de voir qu'il avait joué un personnage qui s'appelle Jason dans Gotham, eheh )

________________________________

The Jabberwock, with eyes of flame, came whiffling through the tulgey wood, and burbled as it came!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WE ARE CURSED
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 30/10/2015
Célébrité : jenna coleman.
Crédits : tearsflight (avatar), pathos (signature), tumblr (gifs)
Une petite photo :
Véritable identité : l'étoile du berger/l'étoile des souhaits.
Encore des histoires :

MessageSujet: Re: Jason Bullock // He ran amok among the flames   Mar 10 Nov - 18:25

Fiche validée

Welcome to our world !


Bon alors juste... waoh Félicitations pour cette superbe fiche très agréable à lire, je me suis retrouvée totalement plongée dedans et je me suis même surprise à me dire qu'il m'en fallait plus Arrow Bien évidemment j'attends avec grande impatience tes futurs rp pour voir comment Jason va évoluer à Storybrooke, n'hésites pas à faire le scénario de ton frère ♥️ Oh et.. réserves-moi un lien

Nous avons le plaisir de t'annoncer que tu es officiellement validé !

Tu peux dès à présent aller recenser ton avatar dans le bottin afin de ne pas voir la bouille que tu as choisie être prise par quelqu'un d'autre. Etant donné que tu fais désormais partie intégrante du forum et de ses membres, nous t'invitons à aller poster une fiche de liens où tu pourras y répertorier toutes les relations que tu possèdes avec les autres joueurs et en demander de nouvelles. Tu peux également aller poster ton carnet de RP qui t'aidera à obtenir des sujets avec d'autres membres et où il te sera possible d'y recenser tes RP en cours ou terminés.
Un lieu essentiel à ton personnage manque ? N'hésites pas à le dire dans ce topic. Enfin, si tu souhaites créer ton scénario, cette section est faire pour toi. N'oublie pas de prendre connaissance des quelques petites règles pour que tout soit parfait !

Si le cœur t'en dis, il existe un sujet spécialisé pour les top-sites où tu pourras voter pour que notre forum compte de plus en plus de membres.

Nous espérons que ton aventure parmi nous te sera agréable ♥️ Bon jeu !




________________________________

Die with whoever comes after me
she is the star because when darkness appears, she begins to rise. When darkness appears, she continues to shine. She is the star, alone but strong throughout the night.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Jason Bullock // He ran amok among the flames   Jeu 12 Nov - 17:05

    OMG l'idée de perso' de fifou !! *^*
    C'est trop bien pensé ! <3
    Bienvenue parmi nous et hâte de te découvrir en RP ! =^,^=
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Jason Bullock // He ran amok among the flames   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jason Bullock // He ran amok among the flames
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Créations de Jason
» Flames of war [Battlefront]
» Calgary Flames
» Jason Derulo || Wallpaper || Gus' Art'
» Jason Allison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Believe in Magic :: personnage :: Les récits des héros :: L'aventure commence-