Partagez | 
 

 Angus Ray - Critique de la raison pure (ou comment j'ai fait mes besoins sur les pompes de Kant)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
WE ARE CURSED
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 24/11/2015
Célébrité : Joe Gilgun
Véritable identité : Chat de Cheshire

MessageSujet: Angus Ray - Critique de la raison pure (ou comment j'ai fait mes besoins sur les pompes de Kant)   Sam 28 Nov - 17:42

Angus Ray




Identity

NOM | Ray • PRÉNOM(S) | Angus • SURNOM | Mister Los • AGE | 35 ans • LIEU DE NAISSANCE Pays des merveilles • MONDE | Storybrooke • OCCUPATION | Animateur radio • PARTICULARITÉS | Disparition • CONTE | Les Aventures d'Alice au pays des merveilles • VÉRITABLE IDENTITÉ | Le Chat du Cheshire • STATUT MATRIMONIAL | Célibataire • GROUPE | Cursed • AVATAR | Joe Gilgun • CRÉDIT | Un photographe dont j'ignore le nom et moi


Behind the screen

Salut salut ! Ici Seb et j'ai très exactement la trentaine. Je vous ai rejoint grâce à Emilie Vyona et je suis ravi(e) de faire partie de l'aventure avec vous ! J'ai pu voir que le code du règlement est validé par Emma et ainsi j'en ai bien pris connaissance. P.S : Profitez, j'ai rien à dire.




I'm not crazy, my reality is just different than yours

Le Chat est la personnalisation de la rationalité. C’est l’évidence même. L’évidence de celui qui sait que le monde suit son cours comme il l’entend et que rien ne pourra l’en empêcher. Il regarde les gens se débattre, quel que soit leur bord, sans prendre véritablement partie. Même si ce dernier point n’est pas tout à fait vrai. Il peut très bien choisir un camp si cela lui permet d’en tirer quelque chose.
Sa fausse indifférence peut passer pour du fatalisme ou de la lâcheté. Il en a conscience pourtant il préfère utiliser le terme « lucidité ». Car c’est là toute la substance du Chat. Un être qui ne se cache pas. Il sait que personne n’est une norme et que tout le monde est fou à sa façon. Et c’est là toute la beauté de la chose, comme il ne cache à personne qui il est, il peut disparaître aux yeux de tous. Ce n’est pas qu’il disparaît vraiment, la vérité est plus tordue que cela. Les gens refusent de voir une certaine forme de réalité et préfèrent se la cacher.
Donc oui, il peut disparaître, tant qu’il a pleinement conscience de ce qu’il est et que les gens continuent à refuser de prendre conscience de leur folie. C’est pour cela que cela recommence petit à petit à fonctionner, les habitants de Storybrooke se redécouvrent, se questionnent. Au moment où ils seront de nouveaux pleinement épanouis comme ils l’étaient dans leurs mondes, il pourra de nouveau disparaître sans aucun effort.
Par contre, ce n’est pas maintenant qu’il a forme humaine qu’il va céder à la facilité et enlever toute la théâtralité du processus. Son corps sera d’abord invisible, ne laissant distinct que ses tatouages, ses yeux et son sourire. Puis ses tattoos disparaîtront, puis ses yeux et enfin son sourire.


Il en découle un amour profond pour la nouveauté et l’insolite. Tout ce qu’il peut découvrir représente un formidable attrait pour lui. Tout, que ce soit du nouveau goodie au petit secret de son voisin. Ce monde est fascinant de nouvelles choses à appréhender. Lui qui pensait si bien se connaitre et connaitre son environnement, voit là tout un tas de choses à appréhender. Et la musique… oui. Et parler aussi, énormément. Parler pour rien dire, parler pour le plaisir de ne pas tenir sa langue. Et aussi…
Par contre, au-delà de tout il déteste les portes fermées, qu’elles soient physiques ou métaphoriques.

En résumé :
Les gens refusent de voir qu’ils sont fous.
Le Chat est fou.
Les gens refusent de voir le Chat.






Dernière édition par Angus Ray le Dim 29 Nov - 20:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WE ARE CURSED
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 24/11/2015
Célébrité : Joe Gilgun
Véritable identité : Chat de Cheshire

MessageSujet: Re: Angus Ray - Critique de la raison pure (ou comment j'ai fait mes besoins sur les pompes de Kant)   Sam 28 Nov - 17:43

Once upon a time...





If you don't know where you're going, any road will get you there

Pas de Forêt des Merveilles sans Chat du Cheshire. Et pas de Chat sans Forêt. Du moins c’était ce qu’il se plaisait à croire. Personne dans cet endroit ne vous dira qui était arrivé en premier. Et d’ailleurs, personnes ne s’était posé la question, vu que tous n’en avait rien à faire. Mais il espérait être là depuis le début et serait là pour l’éternité.
Le Chat était une figure remarquable de ce lieu, connaissant étroitement tout un chacun. Il pensait sincèrement être là dans un haut but, être un mentor dans son domaine pour les habitants de la Forêt. Il était là pour leur montrer par l’absurde ce qu’ils avaient vraiment au fond d’eux même. Un rien de non-sens biscornu et de philosophie illogique pour faire pleinement prendre conscience au monde ce qu’il était vraiment, ce qu’ils cachaient aux tréfonds de leurs cœur.
Mais c’est là toute la difficulté avec ces habitants. Chacun était euphorique, baignés dans leur douce folie. La parole ne marchaient pas, qu’à cela ne tienne, les bons tours et les rimes loufoques donneraient à réfléchir.
Depuis il s’était mis à jouer à l’insu des habitants de la Forêt. Les trainants dans des rencontres et querelles sans queue ni tête. Ho, pas grand-chose, rien de bien méchant. Ils se débrouillaient admirablement par eux-mêmes pour se créer leurs propres embrouilles. Mais aucun n’en tirait les leçons nécessaires.
Une chose totalement inattendue arriva au moment où il commençait à se lasser de tout ceci… Alice. Cette jeune fille d’une candeur admirable raviva sa flamme. Il trouva là le réceptacle parfait à ses leçons. Elle s’intéressait à son monde et posait enfin les bonnes questions. Il fut très fier quand Alice commença à ouvrir véritablement sa conscience et à comprendre l’entropie de ce coin de conte.
Peu après le retour de la jeune fille dans son monde, le Chat se questionna sur lui-même et sa véritable place ici. Peut-être s’était-il totalement fourvoyé depuis des éons sur sa raison d’être ici. Le départ de la petite lui laissait présager long et profond ennui dans un futur très proche. C’est ainsi qu’il se rendit compte qu’elle faisait partie de sa propre quête initiatique.
Il existait des mondes, ou du moins un, emplis de créatures qui n’attendaient qu’un Chat pour leur montrer la voie. Enfin, plutôt sa version de la voie et avec ses manières bien à lui, mais qu’à cela ne tienne il était maintenant convaincu que sa place n’était plus ici.
Il espérait que son départ lèverait un voile sur la folie des habitants de la Forêt, même s’il en doutait fortement. Cet endroit n’avait plus besoin de lui. Chacun ici continuerait de vivre leurs caprices qu’il soit là ou non.
Il remua ciel et terre pour trouver un moyen de quitter cet endroit. Elle lui apparut lors d’un thé chez le Chapelier. Il fut particulièrement ardu d’amener ce dernier à avouer qu’il connaissait quelqu’un capable d’une telle prouesse. Et ce fut bien plus difficile de lui faire nommer cette personne. Le Chat dut remonter le cours des paroles ininterrompues du Chapelier et réussit à les tordre jusqu’à en faire sortir le nom et le comment. Être surpris de quelque chose est peu commun en ces lieux mais une sensation proche surprit le Chat quand il comprit que son interlocuteur était la solution. Le brave homme avait fabriqué un haut de forme capable de créer une porte entre les mondes.
Ce fut avec son plus beau sourire qu’il concocta un plan. Pour cela, il lui fallait quelques ingrédients clefs : un faux appât, une sombre prophétie et un moyen de faire croire que le chapeau était essentiel à la quête. Quelle fut sa joie de trouver en deux frères des êtres aussi crédules. Bandersnatch et Jabberwock lui furent utiles jusqu’au bout, le Chat n’allait quand même pas se jeter dans le chapeau de lui-même. Cette fratrie fut un cobaye tout trouvée pour essayer son nouveau jouet et sur l’instant. Il n’allait pas s’engouffrer dans ce portail sans savoir où il irait écraser son museau.
On aurait pu croire que ce fut dans son tempérament de foncer tête baissée dans le premier portail inconnue venu. Mais non, il comptait bien savoir (à l’encontre de certains de ses conseils) où il atterrirait. Et puis il avait là un nouveau jouet et tout un tas de gens qui, même s’ils l’ignoraient encore, seraient des volontaires d’offices parfaits pour ceci.
Dommage pour lui et pour ses potentiels voyageurs, la malédiction s’abbatit avant qu’il ait pu trouver de nouvelles victimes et une destination à son gout.







Every adventure requires a first step



« Vous écoutez WCSB. Il est minuit, l’heure du crime, et nous serons ensemble jusqu’à quatre heure du matin. Je suis Mister Los, montez avec moi sur The Burnin’ Roof. »
Voilà comment commençait sa journée de travail. Angus, sous le pseudo de Mister Los, animait une nocturne sur la radio locale. Quatre heures de musiques, de dédicaces entre insomniaques et de libres paroles des auditeurs qui, sous le couvert de la nuit, s’ouvraient beaucoup plus facilement.
Rebelle dans l’âme depuis son enfance, il en a fait voir de toutes les couleurs à StoryBrooke. Sa famille était pourtant des notables, mais c’est dans ce genre de creusés que l’on forme les plus réfractaires à l’héritage familiale. Il avait déjà son avenir tracé bien avant sa naissance. Une vie morne dans la grande demeure de ses ancêtres à la limite de la ville. Une carrière de médecin ou d’officier. Il avait tout pour avoir une belle vie et devenir quelqu’un d’important dans ce patelin.
Ce genre de rébellions, les téléfilms bon marché en sont cafi. Pourtant ce n’est pas loin de ce qu’il s’était passé. Une adolescence à préférer trainer dehors, faire de la musique avec ses potes et écouter pendant de longues heures les vinyles de ses groupes préférés. Et surtout à rêver à ce que pourrait être la vie dans une grande ville.
Il n’était pas bien méchant, un brave gars diront certains. Mais un sacré fouteur de merde en vérité. Ses parents durent faire d’importants dons aux écoles du coin pour lui éviter la porte.
Le voilà maintenant plus ou moins assagit, même s’il couve en lui toujours cette envie d’une vie « rock’n roll ». Il a pris un petit appart’ en centre-ville, loin du manoir familial. Sa journée ne commence jamais avant midi, heure de son réveil. Il a gardé des relations froides avec sa famille. Il retourne parfois à la demeure pour quelques obligations mais en sort bien vite.
Angus a ses habitudes du côté du Rabbit Hole où il a laissé un coin de sa couenne à la petite Emilie. Une envie comme ça un soir pendant son émission où il a profité d’un de ses coups de fil nocturne pour la faire venir et se faire tatouer en direct.

Depuis la fin de la Malédiction, il retrouve petit à petit ses mots qui lui étaient chers. Le langage châtié d’Angus se mariant douloureusement avec celui du Chat, cela donne par moment certaines incompréhensions. Maintenant il va rester un peu plus là à observer les habitants de Storybrooke avent de recommencer à se jouer d’eux, pour leur plus grand bien (il est sûr que les gens le remercieront pour ses « leçons » plus tard).
Mais surtout, quelque part par-là, se trouve peut-être un chapeau qui lui appartient.






Dernière édition par Angus Ray le Dim 29 Nov - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WE ARE CURSED
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 24/11/2015
Célébrité : Joe Gilgun
Véritable identité : Chat de Cheshire

MessageSujet: Re: Angus Ray - Critique de la raison pure (ou comment j'ai fait mes besoins sur les pompes de Kant)   Sam 28 Nov - 17:44

Bonjour à tous!

La suite arrive dans la soirée (ou nuit plutôt).
Je suis heureux de poser mes valises ici Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BE PROTECTED
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 02/09/2015
Célébrité : Jennifer Morrison
Crédits : (avatar) Phantasmagoria | (codage signa) Woodkid | (gifs) Tumblr
Une petite photo :
Véritable identité : La sauveuse, fille de Blanche-Neige et du prince Charmant

MessageSujet: Re: Angus Ray - Critique de la raison pure (ou comment j'ai fait mes besoins sur les pompes de Kant)   Sam 28 Nov - 18:38

Oooh le Cat !

Je suis vraiment contente de voir ta fiche postée ici ! Smile

Encore une fois, bienvenue et si tu as d'autres questions surtout n'hésite pas

________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WE ARE CURSED
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 29/09/2015
Célébrité : Sophie Turner
Crédits : Bazzart
Une petite photo :
Véritable identité : Ariel

MessageSujet: Re: Angus Ray - Critique de la raison pure (ou comment j'ai fait mes besoins sur les pompes de Kant)   Sam 28 Nov - 20:10

Je trouve que c'est un bon choix d'avatar pour le chat

Bienvenue

________________________________

Sing and walk, but not swim

ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WE ARE CURSED
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 02/11/2015
Célébrité : Alysha Nett
Véritable identité : Vitani

MessageSujet: Re: Angus Ray - Critique de la raison pure (ou comment j'ai fait mes besoins sur les pompes de Kant)   Dim 29 Nov - 16:43

o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WE ARE CURSED
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 09/11/2015
Célébrité : Milo Ventimiglia
Une petite photo :
Véritable identité : Jabberwock
Encore des histoires :

"Beware the Jabberwock, my son!"



MessageSujet: Re: Angus Ray - Critique de la raison pure (ou comment j'ai fait mes besoins sur les pompes de Kant)   Mar 1 Déc - 11:12

Oh mon petit minou, viens la que je te gobe tout crû

Bienvenue à toi, je vois que tu a cité Jason et son frère dans ta fiche donc c'est cool, ils vont être bien remontés quand ils vont apprendre que le chat se trouve à Storybrooke, il nous faudra absolument un lien quand tu sera validé!

________________________________

The Jabberwock, with eyes of flame, came whiffling through the tulgey wood, and burbled as it came!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BE PROTECTED
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 02/09/2015
Célébrité : Jennifer Morrison
Crédits : (avatar) Phantasmagoria | (codage signa) Woodkid | (gifs) Tumblr
Une petite photo :
Véritable identité : La sauveuse, fille de Blanche-Neige et du prince Charmant

MessageSujet: Re: Angus Ray - Critique de la raison pure (ou comment j'ai fait mes besoins sur les pompes de Kant)   Lun 7 Déc - 16:35

Fiche validée

Welcome to our world !


Hey hey !

Je suis vraiment désolée pour mon retard, je n'ai aucune excuse pour ce retard de plusieurs jours même si j'avoue avoir eu un week end mouvementé

Enfin bref... Une belle fiche énigmatique que tu nous as fait. Ca promet niveau rp ! Mais finalement on comprend le sens et l'histoire de notre chat préféré donc ça va. J'avais peur que tu restes dans l'énigme tout le long de la fiche.

Quelques fautes d'accord aussi, de l'inatention je pense mais qui sont récurrentes. Je pense que la relecture en viendra à bout dans problème.

Enfin je finirais par dire que je suis un peu déçue de ne pas lire une petite chose que l'arrivée d'Emma mais au vu du Angus que tu nous présentes j'imagine qu'il n'en avait rien à faire et qu'une heure après il l'avait oubliée.

C'est pourquoi je dis oui à ta fiche. Il n'y a pas d'incohérence, j'apprécie le fait que tu te sois basé sur la fiche de Jason (car je sais que d'autres ne l'auraient pas fait). Et j'apprécie surtout ton personnage intéressant avec qui je voudrais un lien


Nous avons le plaisir de t'annoncer que tu es officiellement validé !

Tu peux dès à présent aller recenser ton avatar dans le bottin afin de ne pas voir la bouille que tu as choisie être prise par quelqu'un d'autre. Etant donné que tu fais désormais partie intégrante du forum et de ses membres, nous t'invitons à aller poster une fiche de liens où tu pourras y répertorier toutes les relations que tu possèdes avec les autres joueurs et en demander de nouvelles. Tu peux également aller poster ton carnet de RP qui t'aidera à obtenir des sujets avec d'autres membres et où il te sera possible d'y recenser tes RP en cours ou terminés.
Un lieu essentiel à ton personnage manque ? N'hésites pas à le dire dans ce topic. Enfin, si tu souhaites créer ton scénario, cette section est faire pour toi. N'oublie pas de prendre connaissance des quelques petites règles pour que tout soit parfait !

Si le cœur t'en dis, il existe un sujet spécialisé pour les top-sites où tu pourras voter pour que notre forum compte de plus en plus de membres.

Nous espérons que ton aventure parmi nous te sera agréable ♥️ Bon jeu !




________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WE ARE CURSED
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 24/11/2015
Célébrité : Joe Gilgun
Véritable identité : Chat de Cheshire

MessageSujet: Re: Angus Ray - Critique de la raison pure (ou comment j'ai fait mes besoins sur les pompes de Kant)   Dim 13 Déc - 21:34

Merci à vous.

Et bien sûr Jason et Emme, on se fait un petit lien Wink
Hâte de rp avec vous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Angus Ray - Critique de la raison pure (ou comment j'ai fait mes besoins sur les pompes de Kant)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Angus Ray - Critique de la raison pure (ou comment j'ai fait mes besoins sur les pompes de Kant)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Angus Ray - Critique de la raison pure (ou comment j'ai fait mes besoins sur les pompes de Kant)
» Critique de la raison pure [essai]
» AARON ▬ Remercie la personne qui te critique car prisonnière de sa propre jalousie, elle ne fait que t'admirer.
» Débat: Et si Marx avait raison?
» Vraie Raison du Départ de Batista

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Believe in Magic :: personnage :: Les récits des héros :: L'aventure commence-